AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 YELENA — life is a sharp rollercoaster.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité



Invité




YELENA — life is a sharp rollercoaster. Vide
MessageSujet: YELENA — life is a sharp rollercoaster.   YELENA — life is a sharp rollercoaster. EmptyMer 6 Oct - 0:56

yelena milla milovan


YELENA — life is a sharp rollercoaster. 20h6ek7
YELENA — life is a sharp rollercoaster. 23ia3w5
© bazzart.

    once upon a time.

Elle s'appelle Yelena. C'est son père qui l'a choisi. Elle aurait préféré que sa mère le fasse mais elle ne pouvait pas encore s'exprimer à ce moment décisif de sa vie. Heureusement on lui a donné un second prénom, celui de sa grand-mère; Milla. Elle tient beaucoup à ce prénom. Sa grand-mère lui manque beaucoup. Surtout depuis qu'elle a quitté la Croatie pour le Canada. Elle avait ces passions que toutes les grand-mères dignes de ce nom ont, pour les bons gâteaux, le shopping, le fun. Du haut de ses quatorze ans, Yelena aime danser, rire, jouer. Mais il lui arrive aussi de pleurer. C'est parce qu'elle ne veut pas perdre une miette de la vie alors qu'elle n'en est qu'à son aube. Si on devait définir son credo, ce serait certainement live your life, good times gonna come.


Dernière édition par Yelena M. Milovan le Mer 6 Oct - 1:31, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité




YELENA — life is a sharp rollercoaster. Vide
MessageSujet: Re: YELENA — life is a sharp rollercoaster.   YELENA — life is a sharp rollercoaster. EmptyMer 6 Oct - 0:56

    spread your wings like an angel.
No one knows he's gone.

Elle se souvenait de l'été, il lui semblait si loin à présent. Brillant et langoureux, le jour était séparé de la nuit aussi abruptement que peut l'être la terre de l'eau. Les couchers de soleil étaient plus rouges et plus intenses, les aubes plus blanches et aurorales. Tout semblait différent à présent. De leurs demi-teintes crépusculaires et de leurs matins hésitants, leurs parents ignoraient tout. La neige tombait avec véhémence ou pas du tout, laissant l'air se glacer dans une solitude froide. Transposant cette réalité dans le domaine de l'esprit, il lui arrivait de défaillir, mais la plupart du temps il se contentait de s'apitoyer sur son sort.
Elle le haïssait quand, clopinant sur la glace, il sombrait dans des accès de mélancolie à cause de la veille, ou de… rien du tout. Il se jetait face contre la glace, observait les profondeurs de l'eau gelée, et il songeait à la mort. Car il est vrai qu'il ne faut rien de plus qu'une lame pour séparer le bonheur de la tristesse ;l'un est le jumeau de l'autre; et de ceci tous les sentiments extrêmes s'apparentent à la folie. Pourtant il devait bien y avoir un port, un rade, un ancrage pour ceux qui étaient ballottés sur cet océan.
"Tout va finir par mourir", disait-il en se redressant, le visage assombri. C'était ainsi que fonctionnait son esprit, selon un mouvement violent de va-et-vient de la vie à la mort, sans rien voir entre les deux. Tant d'actions irréfléchies, passionnées et insensées, et de discours inattendus et extravagants auxquels, il fallait bien l'admettre, il s'adonnait à cette époque de sa vie.
"Tout finit par mourir", disait-il en se redressant sur la glace. Mais moi qui ne faisait pas parti du chaos de sa tête, moi qui me persuadais que les couchers de soleil duraient plus longtemps, que les aubes étaient moins soudaines, le contemplais et me moquais un peu de lui car il me semblait bien puéril, et je ne disais rien. Mais la glace commençait à refroidir sous nous, et comme je détestais ça, je le forçais à se relever et à penser à autre chose, à oublier les eaux gelées par l'hiver, l'approche de la nuit, nos parents ou à n'importe quoi d'autre, et je m'efforçais de lui dire, plongeant et m'ébrouant parmi une myriade d'images aussi défraîchies que les animaux les ayant inspirées, à quoi il ressemblait. Comme du cristal, mon cœur se brisait en un milliard de milliard de morceaux chaque fois un peu plus vite. Je n'aimais pas me montrer mauvaise envers lui, malgré tout c'était mon aîné et je l'aimais. Mais c'est justement parce que je l'aimais que je lui faisais du mal. Que je nous faisais du mal. En réalité j'avais une peur, affreusement égoïste et ridicule; qu'il nous emporte tous les deux dans son spleen insupportable jusqu'à faire suffoquer nos âmes et nous laisser gisant sans vie là, sur cette glace prête à se briser à la moindre fissure.

With all your lies, you're still very lovable.

On a tendance à croire les gens qu'on aime éternels, comme si notre amour les encerclait d'un étrange faisceau qui les rendait invincible, immortels. Elle-même, et malgré tous ses avertissements, avait considéré son frère comme une entité surhumaine. Une chose triste mais agréable, à la fois froide et chaude dans laquelle elle pouvait se blottir jusqu'à son dernier soupir. Mais dans sa grande maturité, on oubliait qu'elle n'était encore qu'une enfant, et les enfants ne se soucient jamais vraiment des mises en gardes, même les plus évidentes. Elle l'avait ignoré, comme elle avait ignoré combien sa détresse était grande. En cherchant à prendre soin de lui, elle l'avait en réalité effacé de son esprit. Elle s'était persuadée qu'il était une toute autre personne, quelqu'un qui n'existait que dans ses songes idéalistes de petite fille dépassée par la situation. Elle avait été aveuglée par ses craintes et ses espoirs, à un point tel qu'elle n'a pas été capable de prévoir le passage à l'acte. C'était juste pour rire, il n'y avait pourtant rien de sérieux. C'était un jeu, dont le but était de rester vivant malgré la mort, et jamais elle n'aurait pensé qu'il aurait pu perdre si vite.
L'hôpital. Son couloir interminablement blanc à escalader en marchant à l'horizontale sans s'écraser contre un mur. Il est interdit de s'écrouler. Il ne faut pas. Ils gardent tous leurs coeurs plantés dans leurs ventres et dans leurs gorges. Yelena ne dira pas un mot. Pas un de plus. Elle en avait déjà trop dit. "J'ai laissé mon ballon rouler au milieu de la route, j'ai voulu aller le chercher mais Darko m'en a empêché et…" Ses larmes la sauvèrent de plus amples explications. Peu importait au fond, il fallait à présent qu'il se rétablisse. Mots des médecins. Mais s'il ne se réveillait pas, comment diable pouvait-il se rétablir ? Et s'il revenait de son sommeil, est-ce qu'elle devrait perdre encore beaucoup de ballons au milieu de la route ?
Tout lui revient au visage d'un seul coup : la mort, le froid, la peur. Le ciel blanc se craque, bruit d'ailes froissées, tonnerre de métal. Son ombre part en lambeaux, elle sent qu'elle se déchire. Soudain le coeur de Darko tape partout, son souffle s'accélère et le temps reste un instant suspendu. Yelena reste elle aussi suspendue à son frère, comme un naufragé peut s'accrocher à un rocher. "Ce n'est pas la fin ! Ce n'est pas la fin !" s'écrit-elle. Elle a tellement envie de le crier, que ses paroles se déversent de ses poumons jusqu'à ce qu'il ne lui reste plus d'air, jusqu'à ce qu'elle ait besoin de reprendre une bouffée du même que celui de son frère. Soudain il ouvre les yeux et c'est au tour de son coeur de s'arrêter. Tout autour de lui, il y a les rêves et les espoirs à l'huile qu'elle a passé la semaine à peindre, puis elle, puis tout le reste. Mais tout le reste n'existe pas. Il n'existe déjà plus. Plus vraiment, en tous cas.
La mémoire est un marécage. Il est facile de s'y enliser, en revanche s'en sortir est une toute autre paire de manches. Personne ne sut vraiment où sa mémoire prit la fuite. Les médecins affirmèrent qu'il avait subit d'importants dommages cérébraux et qu'il retrouverait ses esprits d'ici peu. Il est bien connu que les médecins mentent comme ils respirent. C'est fou toutes les sottises qu'ils peuvent dire à une famille désarmée. Jamais Darko ne recouvrit réellement la mémoire, et, si beaucoup dirent qu'il s'agissait d'un grand malheur, Yelena, pour sa part, ne put être plus heureuse le jour où son frère rentra au domicile familial et où elle s'aperçut que les tréfonds de son crâne n'étaient qu'une page vierge d'absolument tout ce qui leur était arrivé. Plus de souvenir désagréable, plus de souvenir du tout. Pas même une once d'idée noire. A force de temps et de patience on réécrivit sur ses feuilles blanches, mais pour tout dire c'est surtout la demoiselle qui s'en chargea. Monsieur et Madame Milovan étant constamment en déplacement, et faisant une confiance aveugle aux docteurs qui avaient examiné leur fils, ne se souciaient guère de son rétablissement mental. Elle ne lui raconta pas ce qui s'était véritablement passé le jour où tout bascula. Yelena se contenta de répéter ce qu'elle avait déjà dit et redit. A l'origine, eux seuls étaient au courant des sautes d'humeur passées du jeune homme, et, tout perdu qu'il était, il avait retrouvé dans le regard cette lueur qui l'avait autrefois animé. Cette lueur qui jadis s'était éteinte et qui l'avait conduit jusqu'au terrible accident. Les illusions de la fillette étaient finalement devenues réalité, et elle ne voulait plus voir son frère couler de nouveau dans les eaux profondes du désespoir. Les mois qui suivirent, la famille crut qu'il se souvenait pratiquement de tout, quand derrière lui et avec la plus fine des discrétions, Yelena lui soufflait ce qu'il devait dire.
Cette tentative d'en finir avait en réalité été un ticket pour un tout nouveau départ. Quand ils traversaient une rue, elle ne craignait plus pour la vie de son grand-frère. Le soir, quand elle restait dormir à son appartement, il lui arrivait encore de s'enquérir de son humeur, mais peu à peu ce genre de questions prit autant d'importance qu'une de ces banalités qu'on dit sans trop s'en soucier. Darko allait toujours bien, ou du moins il allait aussi bien que pouvait aller un jeune homme de son âge. Il s'était découvert un don caché, et surprit Yelena par son talent; il peignant comme un Dieu. Il ne se contentait pas de reproduire ce qu'il voyait, il recréait le monde du bout de ses pinceaux. Il inventait des visages et des lieux sublimes de réalisme. Au début, sa jeune soeur peignait avec lui, mais peu de temps après elle mit de côté sa gouache d'écolière et s'adonna à l'admiration pure des prodiges de son frère. Comme elle l'aimait ! Jamais elle ne l'avait aimé si fort. Il était tout ce dont elle avait rêvé; fabuleux et drôle, optimiste et protecteur. Le changement avait été si brutal qu'elle aurait pu douter de ce qu'il était, mais elle tenait trop au nouveau Darko pour oser le remettre en cause.
"J'étais comment, avant ?" lui demandait-il.
"Tout comme maintenant !" s'empressait-elle de répondre tout en resserrant son étreinte. "Sauf que tu n'étais pas aussi doué pour la peinture !"
Et ils riaient, ils parlaient durant des heures tandis qu'elle le contemplait, lui son frère, tandis que l'un protégeait l'autre à sa façon et que les rôles se perdaient sans vraiment le vouloir.


Dernière édition par Yelena M. Milovan le Mer 6 Oct - 17:31, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité



Invité




YELENA — life is a sharp rollercoaster. Vide
MessageSujet: Re: YELENA — life is a sharp rollercoaster.   YELENA — life is a sharp rollercoaster. EmptyMer 6 Oct - 0:57

    let's put a smile on that face.

PSEUDO: l'ange.
OU AS-TU CONNU LE FORUM: dieu bénisse le bouche-à-oreille ?
COMMENTAIRES SUR LE FORUM: il est tout beau !
AUTRE:
Revenir en haut Aller en bas

LIZZIE ● you are the only exception

B. Lizéa Walden




Messages : 89
Date d'inscription : 22/09/2010
Age : 25


& the others
Secrets:
Relationships:

YELENA — life is a sharp rollercoaster. Vide
MessageSujet: Re: YELENA — life is a sharp rollercoaster.   YELENA — life is a sharp rollercoaster. EmptyMer 6 Oct - 14:40

Bienvenue sur le forum ! =P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



Invité




YELENA — life is a sharp rollercoaster. Vide
MessageSujet: Re: YELENA — life is a sharp rollercoaster.   YELENA — life is a sharp rollercoaster. EmptyMer 6 Oct - 17:36

Merci Lizéa !
Revenir en haut Aller en bas

MAJESTY L. ♕ TEENAGE DREAM

Leyna E. Florence




Messages : 253
Date d'inscription : 28/08/2010


& the others
Secrets:
Relationships:

YELENA — life is a sharp rollercoaster. Vide
MessageSujet: Re: YELENA — life is a sharp rollercoaster.   YELENA — life is a sharp rollercoaster. EmptyMer 6 Oct - 20:46

Bienvenue parmi nous I love you
Le bouche à oreille hein. Je suis heureuse de voir que les gens en parlent autour d'eux.
Je ne sais pas si tu as terminé ta fiche, mais dans tous les cas, elle est très bien partie :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mligs.forumcanada.org

Invité



Invité




YELENA — life is a sharp rollercoaster. Vide
MessageSujet: Re: YELENA — life is a sharp rollercoaster.   YELENA — life is a sharp rollercoaster. EmptyJeu 7 Oct - 20:42

Ah merci c'est gentil !
Eh bien j'attends l'autorisation de Darko pour annoncer ma fiche finie. YELENA — life is a sharp rollercoaster. 603799
Revenir en haut Aller en bas

MAJESTY L. ♕ TEENAGE DREAM

Leyna E. Florence




Messages : 253
Date d'inscription : 28/08/2010


& the others
Secrets:
Relationships:

YELENA — life is a sharp rollercoaster. Vide
MessageSujet: Re: YELENA — life is a sharp rollercoaster.   YELENA — life is a sharp rollercoaster. EmptyJeu 7 Oct - 20:45

D'accord, n'hésite pas à lui envoyer un mp I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mligs.forumcanada.org


Darko I. Milovan




Messages : 9
Date d'inscription : 29/09/2010


YELENA — life is a sharp rollercoaster. Vide
MessageSujet: Re: YELENA — life is a sharp rollercoaster.   YELENA — life is a sharp rollercoaster. EmptyJeu 7 Oct - 21:52

C'est accordé sans hésitation. Très belle description ! J'adore tes descriptions de la nature ! C'est à moi de m'y mettre à présent ! YELENA — life is a sharp rollercoaster. 455765
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité



Invité




YELENA — life is a sharp rollercoaster. Vide
MessageSujet: Re: YELENA — life is a sharp rollercoaster.   YELENA — life is a sharp rollercoaster. EmptyJeu 7 Oct - 21:59

Yeah, dans ce cas j'ai achevé. :D
Revenir en haut Aller en bas

MAJESTY L. ♕ TEENAGE DREAM

Leyna E. Florence




Messages : 253
Date d'inscription : 28/08/2010


& the others
Secrets:
Relationships:

YELENA — life is a sharp rollercoaster. Vide
MessageSujet: Re: YELENA — life is a sharp rollercoaster.   YELENA — life is a sharp rollercoaster. EmptyJeu 7 Oct - 22:15

Alors je te valide dans ce cas. Bon jeu parmi nous.
N'oublie pas de te recenser ici, de faire de même une fois que tu auras terminé tes scénarios - si tu en fais. Et si tu y pense, parle du forum autour de toi I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mligs.forumcanada.org




Contenu sponsorisé




YELENA — life is a sharp rollercoaster. Vide
MessageSujet: Re: YELENA — life is a sharp rollercoaster.   YELENA — life is a sharp rollercoaster. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

YELENA — life is a sharp rollercoaster.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MLIGS :: Administration - Hors RP :: présentations :: c'est terminé-